Universités, universitaires en Afrique de l’Est

universites-universitaires-en-afrique-de-l-estBugwabari Nicodème, Cazenave-Piarrot Alain, Provini Olivier et Thibon Christian (éds.),  Universités, universitaires en Afrique de l’Est, Karthala/IFRA, mai 2012, 372 p., ISBN 9782811106546.

Buy this book

Les universités d’Afrique de l’Est et de la région des Grands Lacs ont surmonté les destructions de toutes sortes qui ont frappé la région durant les années 1990. Après une décennie de crises politiques, sociales et économiques, le tournant du XXIe siècle voit se développer une sorte de renaissance.

À l’image de l’université de Makerere qui a accueilli il y a quelques années les auteurs de cet ouvrage, rassemblés pour faire le point sur la situation de la recherche dans leurs pays respectifs, les universités d’Afrique de l’Est et de la région des Grands Lacs ont surmonté les destructions de toutes sortes qui ont frappé la région durant les années 1990. Après une décennie de crises politiques, sociales et économiques, le tournant du XXIe siècle voit se développer une sorte de renaissance.

Du Burundi au Kenya, de l’Ouganda au Rwanda, de la République démocratique du Congo à la Tanzanie, les universitaires et chercheurs regroupés ici témoignent, dans leurs monographies, des réflexions qui traversent leur collectivité scientifique, qu’il s’agisse des universités de Dar es-Salaam ou de Lubumbashi, de celle de Ngozi dans le nord du Burundi ou du Pole Institute au Nord-Kivu.

Ce livre fait écho à des débats tant scientifiques que politiques, institutionnels ou sociaux. Ils portent sur les enjeux des différentes disciplines des sciences humaines (histoire, géographie, linguistique, science politique), en particulier dans leur confrontation avec les obsessions identitaires nourries par les conflits. Les institutions universitaires africaines se trouvent en outre confrontées au mouvement général de redéfinition qui touche aujourd’hui l’enseignement supérieur au niveau mondial. Enfin, le statut des enseignants-chercheurs doit aussi compter avec le développement de l’expertise, avec tous les défis de ces recherches appliquées.

Un intellectuel du Kivu disait récemment : «J’ai toujours pensé que l’intellectuel, c’est celui qui doit créer le changement». Une mission qui est rappelée ici avec clarté, tant les défis et les chantiers sont nombreux dans une région en reconstruction où les populations aspirent à plus de démocratie et à un mieux-être économique.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *