L’Afrique indienne. Les minorités d’origine indo-pakistanaise en Afrique orientale

lafrique-indienne-les-minorites-dorigine-indo-pakistanaise-en-afrique-orientaleMichel Adam (ed.), L’Afrique indienne. Les minorités d’origine indo-pakistanaise en Afrique orientale, Paris/Nairobi, Karthala/IFRA, 2010, 492 p. ISBN 9782811102739.

Buy this book.

L’Afrique indienne edited by Michel Adam and co-published by Editions Karthala and IFRA sheds light on the past and present of communities of Indo-Pakistani origin in East Africa. This publication is the outcome of a research programme aimed at presenting the contemporary situation of minorities of Indian origin, in its demographical, anthropological and social dimensions.

The programme was coordinated by Michel Adam, Professor of Anthropology at the University of Tours, supported by a team of nine East African and European researchers. The research took place in Kenya, Uganda and Tanzania. Fieldwork ended in December 2007.  An english version will be published by Mkuki wa Nyota (Dar es Salaam) and IFRA in 2015.

From the publisher

Déjà soumise à l’influence arabe et persane, l’Afrique de l’Est se signale à l’attention des voyageurs par la présence d’importantes colonies d’origine indo-pakistanaise. Attestée depuis plusieurs siècles, l’existence de ces diasporas témoigne du rayonnement de l’Inde à la périphérie de l’océan Indien. Toutefois, la plus grande partie des populations désignées localement sous le nom de Asian peoples est issue d’une immigration récente, résultant de l’élargissement de la sphère impériale britannique à la fin du siècle dernier. Originaires du nord-ouest de l’Inde et du sud-est du Pakistan, ces minorités se sont établies dans les métropoles urbaines ainsi que dans les agglomérations secondaires de l’Afrique orientale. Ayant rapidement assuré leur promotion sociale, elles exercent, à l’échelle locale, nationale et continentale, un rôle économique de premier plan.

Produit d’une recherche conduite par un groupe d’ethnologues et de sociologues français et africains, le présent ouvrage éclaire le passé et le présent d’un ensemble de communautés expatriées complexe et multiforme, mal connu du public français et francophone en général.

Michel Adam est professeur émérite à l’université François Rabelais de Tours, anthropologue et africaniste. Ses travaux portent notamment sur le groupe gikuyu (Kenya central) et, de manière plus générale, sur les relations conflictuelles interethniques. Ses recherches l’ont conduit à de nombreux séjours au Kenya ainsi que dans plusieurs pays d’Afrique et d’Amérique.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *