Nathaniel Gernez

Nathaniel GernezNathaniel Gernez est docteur en Anthropologie et bénéficiaire d’une bourse de mobilité FMSH-IFRA Nairobi pour un séjour de recherche de fin août à début décembre 2017. Ses recherches portent sur les pratiques plurilingues en Tanzanie et au Kenya. Il a réalisé à l’Université Paris Nanterre, au sein du Laboratoire de Sociologie et d’Ethnologie Comparative (Lesc), une thèse intitulée « Langue nationale et plurilinguisme en Tanzanie : Une ethnographie des pratiques chez les Hehe d’Iringa ». Proposant pour méthodologie une ethnographie du plurilinguisme, il s’est particulièrement intéressé aux choix linguistiques et au code-switching (principalement entre le kihehe et le kiswahili, plus rarement l’anglais) dans des institutions comme l’école, primaire et secondaire, l’église, catholique et protestante, ou une radio locale, ainsi qu’au cours d’interactions quotidiennes au centre du village, chez des particuliers, au sein d’un groupe de jeunes ou dans des bars d’alcool artisanal. À des fins comparatives, il s’intéresse à présent aux politiques linguistiques et aux langues d’enseignement en milieu scolaire au Kenya.

—————————————————————————————————————————————————

Nathaniel Gernez is a doctor of anthropology and a beneficiary of the FMSH-IFRA Nairobi mobility grant, for a research stay in Kenya between the end of August and the beginning of December 2017.His research is based on the plurilinguistic practices in Tanzania and Kenya. He worked on a thesis titled: National language and plurilinguism in Tanzania: ethnographic practices by the Hehe Iringa, at the Paris Nanterre University within the laboratory of sociology and comparative Ethnology. He is interested in linguistic choices and code-switching (particularly between kihehe, Kiswahili and less often, English) in institutions like primary and secondary schools, catholic and protestant churches or on local radio stations, as well as daily interactions in the village center in private houses or in the alcohol bars. For comparative purposes, he is now interested in language policies and languages of school education in Kenya.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *