Au cœur du bidonville de Mathare Valley. La politique du ventre vide à Nairobi

au-coeur-du-bidonville-de-mathare-valley-la-politique-du-ventre-vide-a-nairobiRodriguez-Torres, Deyssi, Au cœur du bidonville de Mathare Valley. La politique du ventre vide à Nairobi, Paris: Karthala, 2014, 432, ISBN 9782811111274.

Buy this book

En Afrique, la question de la pauvreté donne souvent lieu à des interprétations misérabilistes et même catastrophiques. Elle a fait l’objet de nombreux sommets internationaux où les pays, dont le Kenya, se sont engagés à l’éradiquer. Mais de quelle pauvreté s’agit-il ? Comment vivent les pauvres à qui les politiques d’aide sont destinées ? Ce sont ces premières questions qui ont guidé l’auteur dans son enquête sur les territoires de la pauvreté à Nairobi.

L’ouvrage de Deyssi Rodriguez-Torres commence par un aperçu de l’histoire du bidonville de Mathare Valley à partir de données puisées dans les archives de la ville de Nairobi et de récits recueillis sur le terrain. Cette histoire met en relief le détachement des habitants par rapport aux normes sociales dites traditionnelles, ainsi que les transformations des structures familiales et l’importance donnée à la possession de la terre. L’auteur étudie l’espace de vie et le quotidien de Mathare Valley aujourd’hui. Sont ainsi décrites les différentes formes de travail – formel, informel et illégal –, le rapport des habitants avec les autorités et la présence des pratiques de corruption.

Cinquante ans après l’indépendance du Kenya, Mathare est toujours en 2014 un bidonville où les habitants arrivent à tenir, à survivre, à manger, à se loger et à se soigner grâce à leur travail et à la débrouille. La jeunesse, largement privée de droits, fait de la politique et participe aux élections, mais son action dans celles de 2007 a été la plus violente de l’histoire locale. L’auteur montre en conclusion comment cette jeunesse exaspérée ne tient plus compte des limites tracées par la régulation locale et intervient dans l’espace public par la violence meurtrière.

Issu d’un travail de sociologie politique réalisé durant les années 1990 et 2000, ce récit n’est pas sans rappeler les études publiées sur les grandes métropoles latino-américaines. Il nous offre une information de première main, riche et bien documentée, sur la périphérie d’une des grandes villes du continent africain.

Deyssi Rodriguez-Torres est maître de conférences à l’Université catholique de Louvain UCL-Mons et travaille comme expert auprès d’organismes internationaux. Spécialiste de la politique comparée, africaniste et auteur de nombreuses publications, ses recherches portent sur la construction du politique et la situation des sociétés urbaines lorsque l’État se désinvestit.

You may also like...